Le secret d'une longue vie de Hokusai Katsushika


Hokusai Katsushika (le 23 septembre 1760 – le 18 avril 1849) est un des plus importants peintres dans l'histore de la peinture japonaise. Il a commencé sa peinture vers 6 ans et commence à se distinguer vers 20 ans. Après il a continué dynamiquement ses activités créatrices jusqu'à sa mort qui est survenue à son âge de 89 ans. A l'époque Edo où il a vécu, la durée moyenne de la vie était environ de 30 ans. Ainsi Hokusai a vecu la vie trois fois plus longue que la moyenne et restait pendant toute sa vie en activité de peintre. Un de ses secrets d'une longue vie est une pharmacopée chinoise produite par Hokusai lui-même. Voici deux de ses pharmacopées chinoises :


** Si vous avez quelques maux invétérés, nous vous conseillons de consulter votre médicin traitant avant d'essayer ces pharmacopées de Hokusai.


1. La pharmacopée de Longan

Longan est un fruit très connu comme une médicine crue dans la pharmacopée chinoise. Il ressemble au fruit de litchi.

longan

(Longan)


Il est efficace contre l'insomnie avec lassitude et anémie. Il est aussi conseillé pour la constitution chétive, l'anémie et l'amnésie de vieillissement. La recette secrète de longan Hokusai lui-même comme une médecine pour longue vie a été donnée à Shinsuke Miyamoto et reste jusqu'à aujourd'hui.


“Mettez 16 monmé (60g) de longan, 8 monmé (30g) de sucre et du shyochu (eau de vie japonaise) de très bonne qualité dans un pot de 1sho (1,8l). On le laisse de façon très hermétique pendant 60 jors. Après, le matin et le soir, on en boit dans choko (un petit verre japonais pour sake). Hokusai s'en servait habituellement jusqu'à sa mort.


2.La pharmacopée de Yuzu (Citrus junos)

D'après le livre de Kyoshin Iijima « Biographie de Hokusai Katsushika » (livre de poche d'Iwanami), Hokusai a été frappé de paralysie vers 68 ans à cause de la maladie neurovasculaire. A ce moment-là, il a guéri par une pharmocopée de yuzu fabriqué lui-même.


longan

(yuzu)


Yuzu est un fruit avec un aroma particulier et fort dont la peau est jaune pâle, épaisse et fragile. Sa chair est tendre et justeuse mais peu sucrée. Elle est très acide et n'en mange pas cru au Japon.


Il porte un gros noyau. La chair et la peau contiennet de l'acide organique comme de l'acide citrique et de l'aide tartrique, de la vitamine C et E, du flavonoïde comme du hespéridine, du pectine, du composant d'essence comme du pinène, du citral, du limonène etc. Tous ces composants ont l'effet de bonne circulation sanguine, bon fonctionnement de l'estomac, antibiotique, anti-inflammatoire et diaphorétique etc... Il est aussi efficace, dit-on, pour le rhum, la fatique, la névralgie, le rhumatisme, la sensibilité au froid, la gerçure, l'engelure et le manque d'appétit etc..


Le yuzu a un arôme très fort et au Japon on en utilise comme l'assaisonnement ou l'essence de boisson. Il est une grande tradition de prendre une bain en faisant flotter quelques yuzu surtout au moment du solstice d'hiver. Les départements de Kochi et de Tokushima sont très connus comme les régions de production de yuzu. En même temps, le yuzu est une plante facile à cultiver à la maison.


La recette de la médicine de Hokusai en yuzu est la suivante :

(1) Hachez menu un yuzu avec une spatule en bambou.

(2) Cuire le yuzu haché menu avec 180 ml du sake de très bonne qualité dans une cocotte en terre cuite jusqu'à ce qu'ils deviennent visqueux.

(3) Enlevez les grains du yuzu.

(4) En deux jours et demi, vous en prendrez coupé de l'eau chaude. Vous en avez pour deux portions.


Le couteau et la cocotte en fer étant en métal, il est fort conseillé d'utiliser une spatule en bambou et une cocotte en terre cuite.


La recette de Hokusai Katsushila de pharmacopée chinoise laissée jusuqu'à notre époque est ces deux-là. Le yuzu est un fruit très populaire au Japon mais quant au longan, il n'y aura pas beaucoup de Japonais qui aient eu l'occasion d'en manger. En conséquence, il n'y aura pas beaucoup de Japonais qui aient essayé la recette de la pharmacopée de longan. Hokusai Katsushila étant un peintre qui a continué très dynamiquement ses activités artistiques jusqu'à sa mort, il vous sera fort intéressant d'essayer ses parmacopées chinoises.


(Si vous avez quelques problèmes de santé, consultez d'abord votre médecin habituel.)